News & actualités
Mardi 07 Fév 2017

L’immobilier ouvre les portes de nouveaux horizons

L’immobilier, comme tous les grands secteurs de l’économie, se trouve confronté aux grandes mutations du 21è siècle. Plusieurs politiques on été mises en place pour promouvoir le secteur immobilier au Maroc. Cependant il reste un sujet de débat contenant plusieurs dilemmes en atte nte de résolution.

Plusieurs sujets clefs sont au centre des préoccupations de l’Ecole Supérieure des Professions Immobilières du groupe ESPI. Elle se devait donc de mettre en place une structure et de promouvoir un évènement à la hauteur de ces sujets, justifiant le colloque de Marrakech des 17 et 18 mars 2016.
Les politiques d’aménagement des territoires sous l’influence de l’intégration des choix environnementaux, la conception des produits immobiliers sous l’influence, elle, de l’évolution des modes de vie des consommateurs, le financement, sous celle des politiques d’investissements et du pluralisme des acteurs internationaux, les politiques locales d’accession à la propriété fonction des sensibilités politiques des élus nationaux et territoriaux et enfin et non des moindres, l’arrivée et simultanément la montée en puissance rapide du numérique, dans tous les métiers de la transaction et de la gestion immobilière, secteurs clés et déterminant de la fluidité et de la rentabilité des parcs existants, nécessitent un niveau de formation et d’information déterminant et inégalé à ce jour des acteurs professionnels concernés.

Le Maroc développe sous l’impulsion de Sa Majesté Mohamed VI et de son gouvernement, une des visions des plus performantes du continent africain dans le domaine de l’aménagement du territoire et de l’immobilier. Ceci compte-tenu d’une évolution démographique forte et d’un développement des structures touristiques et hôtelières très important, le tout dans un environnement politique très stable encourageant les investisseurs, notamment français, compte-tenu de visions partagées dans de nombreux domaines et d’un véhicule linguistique « quasiment commun » favorisant les échanges entre nos deux pays. La qualité des intervenants marocains et français va permettre un niveau éclairant d’échanges qui sera bénéfique sur ces sujets clefs, comme par exemple l’évolution déterminante de la réglementation des métiers de la transaction et de la gestion immobilière. Le parrainage officiel de cette manifestation par Mohamed Nabil Benabdallah, ministre de l’Habitat et de la politique de la ville, qui a clôturé ces travaux, a montré l’intérêt porté par les acteurs professionnels, au meilleur niveau de responsabilité gouvernemental marocain et des présidents et responsables de fédérations professionnelles des deux pays.

Cette initiative du groupe ESPI et de son campus marocain, avec le soutien de ses partenaires marocains et français, a été couronnée de succès et deviendra peut-être un rendez-vous obligé et un élément accélérateur d’une coopération qui ne peut être que qualitative et fructueuse s’inscrivant dans la durée.

L’environnement durable à l’honneur

Ce premier colloque a laissé une large part à l’environnement. Avec une thématique le jeudi 17 mars : quelle qualité, pour une construction durable ? Ça a été l’occasion de réitérer l’engagement du Maroc en faveur de la préservation de l’environnement et du développement durable et de prendre une longueur d’avance sur la 22e Conférence des Parties à la Convention sur les changements climatiques en 2016.

3 questions à Fabrice LEGER, MRICS – REV CEO- JLL Afrique du Nord & Afrique francophone

fabrice-leger

Quelles sont les nouvelles exigences immobilières du marché marocain ?

F.L : Le marché de l’immobilier au Maroc est en émergence. Ce développement est fortement lié à celui du Royaume. JLL se doit d’accompagner ce développement et d’être toujours plus proche et à l’écoute des besoins de ses clients, pour les aider à définir et mettre en œuvre la stratégie immobilière la plus créatrice de valeur pour leur entreprise.
Nous avons ainsi implanté à Casablanca les différentes lignes métier du Groupe : Agence, Expertise Immobilière, Assistance à Maîtrise d’Ouvrage, Maîtrise d’Ouvrage Déléguée, Conseil Stratégique et Consulting, Design & Build avec notre filiale TETRIS. Enfin, le marché marocain se professionnalisant, les standards internationaux sont de plus en plus demandés par les grands acteurs du marché (investisseurs, utilisateurs, professionnels).

Qu’est-ce qui différencie le marché immobilier marocain des marchés européens ?

F.L : Le marché immobilier européen attire les investisseurs internationaux compte tenu de sa pérennité et de la sécurité des cash flows qu’il permet de dégager. Le marché immobilier marocain est jeune et porteur, grâce au développement remarquable du Royaume. Il en n’est cependant qu’au début et les investisseurs internationaux sont en position attentiste. Avant de se lancer, ils attendent des signes forts quant à la sécurisation de leurs investissements notamment sur la partie fiscale et sur leur capacité à remonter leurs profits vers la maison mère.
Les grands projets d’aménagement urbains conjugués à un environnement économique et juridique favorable induiront des perspectives de croissance remarquables.

Quelles sont les perspectives de développement de JLL au Maroc en lien avec la ville durable ?

F.L : Le Maroc avance à grand pas vers une économie verte et se lance dans des projets urbains environnementaux très ambitieux. JLL conseille d’ores et déjà certains développeurs dans leur positionnement marché en intégrant la dimension green. Notre département « sustainability » a également conseillé certains grands industriels et a audité quelques-uns de leurs actifs afin de leur permettre d’entamer une démarche responsable au Maroc.

Paru dans CDM Chantiers du Maroc n° 138 – Avril 2016

Source :http://archimedia.ma/avis-paroles-dexperts/immobilier/20771-limmobilier-ouvre-les-portes-de-nouveaux-horizons-

Newsletter

Espace presse

Sponsor Officiel

Sponsors Silver

Partenaires