News & actualités
Mercredi 16 Mar 2011

Immopro 2011 cible les villes nouvelles du Royaume

 
Pour sa 6ème édition, le marché de l’immobilier d’ntreprise promet à ses visiteurs de belles surprises. En premier lieu, le lancement du magazine OIE, l’Officiel de l’Immobilier d’Entreprise, puis les résultats concrets de la nouvelle politique de l’Etat portant sur l’animation commerciale et tertiaire des villes nouvelles du futur. Un nouveau défi pour le premier partenaire du salon, le MHUAE qui refuse les villes fantômes !
 

Après une réflexion quantitative portant sur la réponse urgente aux besoins en logement, le temps est venu pour le ministère de l’Habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement de l’espace, de penser à la qualité. En effet, comment éviter de considérer l’épine dorsale des grands projets à l’échelle d’une ville comme un noyau de vie dynamique ? Plus que jamais, les commerces, les bureaux, les plateformes logistiques, l’hôtellerie, deviennent structurants dans les grandes opérations immobilières.
 

La mixité sociale et urbaine est adoptée sans conteste. Car la vie dans les nouvelles cités devra compenser son manque de maturité par l’équipement idoine pour une classe moyenne émergente.
 

C’est pourquoi le ministère se joint au marché Immopro avec la représentation des Agences urbaines et celle de Al Omrane pour les villes nouvelles. Il a bien compris que l’immobilier d’entreprise ne s’aborde pas de la même façon que l’habitat. De plus, qu’il ne suffisait pas de construire des logements pour constituer un noyau urbain.
 

Si chacune des villes nouvelles devra trouver sa vocation en propre, il n’en demeure pas moins que l’animation commerciale fait partie désormais de la constitution d’un centre urbain dans tous les pays. Lieu de rencontre des citadins et d’intermodalité des moyens de transports, c’est là où les bureaux aiment à s’installer pour bénéficier des facilités pour circuler, manger dehors, faire des courses…
 

Car le risque de voir se transformer ces futures cités en villes fantôme est énorme, si l’on se contente de répondre aux besoins en logement et en décongestion des grandes villes. Sans noyaux d’activités, c’est toute la ville qui perd son irrigation vitale qui se traduit dans l’espace par la mobilité et l’occupation de l’espace public. Sans verser dans l’historicisme, nos vieilles médinas elles-mêmes se sont bien constituées autour de souks, ancêtres des espaces commerciaux ! Il n’y a qu’à visiter Grand Socco à Tanger ou la Talaa Kebira à Fès, ou encore les passages Tazi et Sumica de Casablanca. Jamais le résidentiel n’a été suffisant pour faire de belles cités. Bien au contraire. Les cités dortoirs à la française ont tellement été dénoncées qu’il serait malheureux de reconduire les mêmes erreurs. Immopro, marché de l’immobilier d’entreprise, vient donc à point nommé à la rencontre des Agences urbaines et d’Al Omrane qui pourront y puiser dans des rencontres B to B, de nouveaux profils de ressources humaines dont elles ont besoin, comme les facility managers ou les property managers.
 

Elles pourront aussi glaner de nouvelles idées portant sur la domotique, les solutions financières, l’intelligence des bâtiments de pointe, le développement durable appliqué à l’urbanisme et à l’aménagement de l’espace dans l’immobilier commercial…
 

Le promoteur étatique Al Omrane, étant le bras actif du ministère pour la construction des villes nouvelles version marocaine, mettra certainement à profit la maturité de ce marché qui, rappelonsle en est à sa 6e édition. Et pour couronner cette assemblée d’experts et de professionnels qui se réunissent une fois par an sous le même chapiteau, le lancement du magazine professionnel l’OIE sera l’apothéose de la clôture. Réalisé par des spécialistes pour des professionnels, ce magazine viendra combler un vide qui donnera de la visibilité aux investisseurs dans un secteur jeune mais plein d’entrain. Le magazine OIE ainsi que les villes nouvelles sont les nouveautés d’Immopro, marché de l’immobilier d’entreprise. Si ce marché a permis le décollage d’un secteur, il lui faudra fabriquer des outils de communication variés et complémentaires pour que sa pérennité soit assurée. Car, il faut le dire, Immopro a eu besoin cette année de plus d’espace pour répondre aux besoins exprimés de ses exposants. Archimedia étant leader dans l’information du secteur des BTP, il a jugé bon d’étayer les progrès de sa filiale Archiexpo qui organise l’événement. En créant l’OIE, elle s’installe sereinement dans la durée, grâce à la consignation par écrit de l’actualité du secteur mais aussi de ses avancées dans la recherche et le développement. Une plateforme d’échange prête à accueillir des résultats d’étdes et des données de spécialistes pour faire avancer, ensemble, un secteur de l’immobilier à la pointe de l’innovation. Alors, mesdames et messieurs les spécialistes, à vos stylos !

Marwan Seddik

Source :http://www.archimedia.ma/a-la-une/evenements-btp/2115-immopro-2011-cible-les-villes-nouvelles-du-royaume

Newsletter

Espace presse

Sponsor Officiel

Sponsors Silver

Partenaires